INVESTIVIE (Distribution par le canal des CGPI)

Contrat d’assurance vie multisupport & multigestion.
"Construire son avenir".

Un placement tout en souplesse

Accessible à partir de 1 500 €
Versements complémentaires libres à partir de 200 € - Epargne disponible.

Epargne ou capital retraite.
Possibilité de : Programmer des versements de 100 €/mois ou 300 €/trimestre.
modifier le montant des versements / Suspendre et reprendre les versements sans perte des avantages.

Des revenus réguliers.

La Donation en toute simplicité

Le placement intergénération permet de transmettre le capital aux enfants et petits-enfants
en bénéficiant des avantages de la donation et de l’assurance-vie.

En savoir plus sur la fiscalité >

Plus de 100 supports d’investissement disponibles

Fonds Oddo + Fonds externes sélectionnés auprès de spécialistes de la gestion.
Un fond en euros pour un rendement régulier et un capital sécurisé.

La fiscalité des rachats :
Impôt sur le revenu ou Prélèvement Libératoire

Libre :
répartition libre des actifs selon les objectifs fixés avec 5 options d’arbitrages automatiques disponibles.

Déléguée (minimum de 60 000 € investis) :
la gestion des capitaux est confiée à Oddo en choisissant entre une stratégie équilibrée
(allocation active, performance à moyen/long terme, basée sur la tendance du marché)
ou une stratégie dynamique (performance à long terme, valorisation importante de l’épargne,
exposition actions jusqu’à 95 % de l’allocation).

Garantie plancher

Une garantie plancher est prévue au contrat, permettant le versement aux bénéficiaires d’un capital décès,
égal au minimum, au cumul des versements nets de frais sur versements,
diminués des rachats effectués et des sommes dues au titre des avances en cours.

L’assureur s’engage ainsi à compléter ce capital décès si la valeur de rachat du contrat au moment
du décès (si celui-ci intervient avant le 75 ème anniversaire de l’assuré) est inférieure à ce minimum.
Le capital additionnel est limité à 750 000 € par assuré.

Fiscalité des rachats

Impôt sur le revenu ou Prélèvement Libératoire :
Les rachats sont constitués d’une part de capital - non imposable - et d’une fraction de produits imposable. Les produits sont en principe ajoutés aux autres revenus de l’adhérent pour être soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Cependant, l’adhérent peut opter pour le Prélèvement Forfaitaire Libératoire dont le taux est dégressif en fonction de l’ancienneté du contrat.

Fiscalité modérée sur les rachats effectués après 8 ans :
produits exonérés d’impôt jusqu’à 4 600 € par an pour une personne seule ; jusqu’à 9 200 € pour un couple. Au-delà, les produits sont imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire au taux de 7.5 %.
Fiscalité des rachats avant 8 ans : plus-values soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire forfaitaire à 35 % si le contrat a entre 0 et 4 ans et à 15 % si le contrat a entre 4 et 8 ans.


Précision : Quel que soit le mode d’imposition des produits et la durée du contrat (barème progressif de l’impôt sur le revenu ou prélèvement libératoire), les prélèvements sociaux sont également dus.

Fiscalité du capital décès

Pour les versements réalisés avant 70 ans :
Aucune imposition jusqu'à 152.500 € par bénéficiaire. Puis imposition forfaitaire au taux de 20 % pour la fraction nette taxable inférieure ou égale à 902 838 euros et 25 % au dessus de ce montant.

Pour les versements réalisés après 70 ans :
abattement global de 30 500 € tous bénéficiaires et tous contrats confondus sur les versements. Au-delà de cet abattement : application des droits de successions sur les primes versées en fonction du degré de parenté. Les produits générés par les versements sont exonérés.

Précisions : les sommes versées au profit du conjoint ou du partenaire lié par un PACS sont exonérées de droits de succession et du prélèvement de 20 %. - Depuis le 1er janvier 2010, lorsque le contrat est dénoué par le décès de l'assuré, les produits sont soumis aux prélèvements sociaux quelle que soit la date de souscription du contrat et de versement des primes. Les contrats d'épargne handicap ne sont pas concernés par cette taxation au décès de l'assuré.

  Présentation
  Placement tout en souplesse
  Donations en toute simplicité
  Plus de 100 supports d'investissement disponibles
  Deux modes de gestion disponibles, proposés
par Oddo, Banque privée
  Garantie plancher
  Fiscalité des rachats
  Fiscalité du capital décès